esperluète logo blog_edited_edited.png

Escapade à Erquy

Et oui, je vous avais dit que ce blog ne concernerait pas seulement la communication ou le freelance. Je compte bien mettre en lumière le patrimoine culturelle et naturelle de la région que j'habite (la Bretagne) et au-delà si l'occasion m'est donné. Le dimanche 25 juillet dernier nous partions à Erquy avec mon compagnon et avons fait escale au Château de Bienassis.


Erquy : une côte de granit rose et de nature


Maison en granit rose de Erquy

Erquy fait partie des villes de bord de mer de la côte bretonne : un remblai, un phare, des maisons cossues et des dizaines de mouettes et goëlands prêts à fondre sur vos déjeuners trop peu gardés. Des restaurants bordent le littoral de leurs odeurs, fruits de mer, galettes bretonnes et grillades se disputant les sens.

Mouette à Erquy

Située sur le département des Côtes d'Armor, la ville profite de la fameuse côte de Granit rose qui longe une bonne partie du littoral départemental. Elle doit son nom aux blocs de granit rose que l'on peut voir partout sur les plages mais aussi sur les murs des maisons. Un mélange de mica, feldspath et de quartz d'après notre cher ami Wikipédia. Une autre petite ville balnéaire est fort connue pour ce granit : Perros-Guirec. Dans la pierre qui borde les chemins nous avons trouvé des petits messages d'amitiés, de courage ou d'amour. J'ai trouvé cela fort poétique.

Message granit rose Erquy

J'ai été assez surprise par ses bâtisses dont certaines sont remarquablement conservées. Cependant de nombreuses parcelles sont privées, empêchant le visiteur de pouvoir véritablement faire le tour des falaises, ainsi le petit pont que nous apercevons sur une de mes photos n'était pas accessible. Le joli port de pêche et la côte sauvage et caillouteuse que nous y avons découvert auront suffi à faire oublier cette légère déception.

De plus, si vous restez plus longtemps que nous à Erquy (seulement un après-midi), vous pourrez y découvrir le joli Cap de Erquy sur le GR34, il paraît que la vue y serait particulièrement sympathique. De notre côté nous avons préféré quitter la côte pour rejoindre un peu plus les terres et le fameux Château de Bienassis.


Le Château de Bienassis : les seigneurs du XVe siècle


Château de Bienassis Erquy

La visite du Château de Bienassis commence par un parking herbeux sur lequel il nous faut abandonner notre voiture avant de faire les quelques pas qui nous permettent d'arriver au bord des douves de la bâtisse. Et bien croyez-le ou non mais j'avais rarement vu des douves remplies et cela fait son petit effet, en plus d'habiller le lieu de superbes reflets aquatiques. Classé au titre des monuments historiques depuis 1945, le château appartient à la famille Kerjégu depuis plus d'un siècle.

L'entrée est à 6€ en espèces ou en carte bancaire, et on nous a invité à patienter jusqu'à une petite introduction de la part du propriétaire qui nous a conté l'historique des lieux : d'un premier manoir du XIIe siècle, des Quelennec l'ayant repris et fait construire le logis au XVe, de son occupation par les hommes du duc de Mercœur, avant sa destruction puis reconstruction au XVII par Gilles Visdelou et ainsi de suite. Le domaine constitué à l'origine sur plus de 1000 hectares n'en fait plus qu'une centaine il me semble aujourd'hui. Ce n'est qu'en 1880 que le domaine tombe entre les mains des Kerjégu par une vente à Jules de Kerjégu, un grand navigateur ayant participé à plusieurs expéditions dont en Chine. C'est d'ailleurs pour cette raison que de nombreuses porcelaines chinoises se trouvent encore dans la bâtisse. Le propriétaire a plus ou moins fait allusion à une forme de trafic d'antiquités.

Encore habité de nos jours, comme en témoigne le petit paquet de lessive Arbre Vert entraperçu à l'une des fenêtres, seul le rez-de-chaussée se visite avec le salon meublé richement avec ses fauteuils Louis XV, une grande salle à manger, une cuisine, la salle de gardes et la chapelle. Les intérieurs sont interdits de photographie aussi je ne peux rien vous montrer, il faut cultiver votre imagination ! A l'entrée l'œil est attiré par un escalier avec une forme d'ancre mais arrivé dans les autres pièces c'est vers l'extérieur que le regard se tourne. Bordé d'un parc forestier, d'un jardin à la française et d'un potager, c'est un ravissement pour les pupilles.


J'ai beaucoup aimé cette promenade ponctuée d'écoute ornithologique. En effet, les propriétaires ont mis en place un système d'écoute des oiseaux du parc. En appuyant sur une petite pédale, le chant d'un oiseau se met en route dans une petite cabane de bois. Le propriétaire expliquait que parfois, quand on lançait l'enregistrement, d'autres oiseaux se mettaient à chanter en croyant entendre l'un des leurs. Cela donnait un côté ludique et un peu poétique au Château et ce fut grandement apprécié des enfants que nous avons croisés, comme des plus grands comme nous.

Dîner dans la Crêperie Le Chalut et mouettes du soir


Après cette visite bucolique et historique au Château de Bienassis nous sommes revenus sur nos pas pour nous sustenter dans un restaurant que nous avions réservé le matin : La Crêperie Le Chalut. Au programme : Kir Breton, galette de blé noir au chèvre chaud, rillettes de sardine maison au persil sur petit pain grillé et pour finir une crêpe dessert qui fondait dans la bouche. Nous nous sommes régalés et je vous recommande cette crêperie les yeux fermés ! Tout était excellent, frais et le service aux petits oignons. Étant arrivés sur les coups de 18h30, je ne peux pas vous indiquer sa fréquentation habituelle, mais j'ai de toute façon pris l'habitude de réserver une table quand nous devons dîner quelque part dans la région. Après tout, la côté reste très touristique !

Par la suite nous sommes rentrés tranquillement en longeant le bord de mer. J'ai été assez surprise du nombre de mouettes que nous avons croisées. De manière générale et malgré ce que peuvent en dire les touristes, ce ne sont pas les mouettes que nous croisons sur nos côtes mais bel et bien des goëlands. Les mouettes préfèrent habituellement les lacs et les mers intérieures. Petite astuce pour les différencier : les goëlands sont généralement imposants et ont le bec jaune, ils peuvent avoir un plumage, gris, brun ou argenté selon leur espèce et leur âge ; les mouettes, elles, ont les pattes et le bec rouge. Elles peuvent aussi avoir la tête noire. Certaines ont le bec jaune mais on ne les aperçoit quasiment jamais et elles sont nettement plus petites que les goëlands.


Maintenant je vous laisse sur cette légende, aperçue sur le site de la mairie d'Erquy. Parce qu'il n'y a rien de plus fort que les histoires.

La légende raconte que les femmes, d’une grande beauté, avaient la peau si fine que l’on voyait le vin couler dans leur gorge. Les Officiers délaissaient même leur poste pour leur faire la cour. Tout ceci entraîna la colère du ciel qui déchaîna les flots contre la cité. Nazado fut engloutie, telle la ville d’Ys. On dit que les vestiges dormiraient enfouis dans le sable de la baie.

Qu'en dites-vous ? Cet article vous aura t-il donné envie de visiter la région ? Connaissiez-vous le Château de Bienassis et la côte de Granit Rose ? Quel est votre petit coin de Bretagne favoris ?

9 vues0 commentaire
Portrait Esperluète Enora Pagnoux.jpg

A propos de la blogueuse

Conseillère en com' culturelle

Passionnée par le secteur culturel et toutes ses composantes (avec une appétence pour le milieu de l'édition), 

je me suis lancée dans l'aventure freelance en 2021 lors d'un énième confinement qui ne me permettait pas de travailler comme je le souhaitais. Aujourd'hui à la tête de ma micro-agence de com', Esperluète Communication, je me propose, à travers ce blog, de vous donner quelques conseils dans le freelancing mais aussi en com' culturelle !

Bureau
Contactez-moi

Conseillère en communication
culturelle & digitale

Vous avez un projet et vous ne savez pas comment communiquer dessus ? Votre entreprise évolue dans le secteur culturel ? Vous avez des questions sur le community management, la com' digitale ou besoin de mon avis ? 

Clique ici pour revenir

sur le site web

RDV sur mon compte insta